Nestlé for Healthier Kids, un programme pour la santé des enfants

Le meilleur repas est celui que nous
 cuisinons ensemble !

La nutrition joue un rôle important dans la croissance et le développement de vos enfants. Et cela commence en cuisine !

Mais encourager les enfants à manger plus de fruits et légumes, leur offrir des repas aussi sains que possible, ou encore diversifier leurs sources de protéines, peut vite devenir un challenge quotidien pour vous en tant que parents !

Le programme Nestlé for Healthier Kids est fait pour vous guider vers des choix plus sains pour vos enfants.

Notre ambition : aider le plus possible de parents en France et dans le monde à mieux manger

Aujourd’hui, nous vous proposons d’impliquer vos enfants dans la préparation des repas. Rien de tel pour leur faire adopter de bonnes habitudes alimentaires notamment en consommant plus de fruits et légumes !



C’est prouvé et approuvé

Les enfants qui participent à la préparation des repas à la maison :

- ont une alimentation de meilleure qualité1,2,3

- mangent plus de fruits et de légumes4,5,6

- apprécient plus les légumes7,8,9


Le programme Nestlé for Healthier Kids
 en quelques mots

Un soutien au programme « Vivons en Forme® » (VIF) via la Fondation d’entreprise Nestlé France® dont la vocation est de :

- Garantir la santé et le bien-être de tous

- Prévenir le surpoids et l’obésité chez l’enfant

- Réduire les inégalités sociales de santé en matière d’alimentation et d’activité physique


Une exigence particulière apportée à la qualité de nos produits destinés aux familles et enfants



Des Programmes de sensibilisation en magasin et des actions collaboratives avec d’autres acteurs de l’alimentaire


Pour en savoir plus : Nestlé for Healthier Kids


C’est parti en cuisine
 Découvrez notre sélection de recettes
 à préparer en famille !



Sources :
1. Overall diet quality was higher among Canadian fifth graders who helped prepare home meals at least once a week compared with those who never helped with meal preparation (Chu YL et al. J Nutr Educ Behav. 2014;46:304-8)
2. A cross-sectional study in Australia showed that boys (not girls) with the “healthful” dietary pattern were more involved in helping make meals than boys with an “energy-dense” eating pattern (Leech RM et al. Appetite. 2014;75:64-70)
3. Helping with cooking was positively associated with adhering to a healthy Mediterranean diet in 7th-9th graders in Portugal (Leal FM et al. Persp in Pub Health. 2011;131:283-7)
4. Canadian fifth graders who regularly helped prepare home meals ate 1.4 more servings of fruits and vegetables per day (combined) than children who never prepared meals (Chu YL et al. J Nutr Educ Behav. 2014;46:304-8)
5. Japanese children (10-11 years old) who helped with meal preparation were more likely to eat vegetables and fruits every day compared to those who did not participate in meal preparation (Nozue M et al. Nutr Res Pract. 2016; 10:359-63)
6. Involving young children (2-5y) in food preparation increased frequency of fruit and vegetable intakes (Shim JE et al. J Nutr Educ Behav. 2016;48:311-7)
7. Helping to cook meals regularly was associated with a 10% increase in preference for vegetables in 5th graders in Canada (Chu YL et al. Pub Health Nutr. 2013;16:108-12)
8. Increased involvement or extent of parental encouragement for children to help with food preparation was positively associated with preferences for vegetables in 3-7 year old children (Vollmer RL and Baietto J. Appetite. 2017;113:134-40)
9. Preschoolers were more willing to eat vegetables when the child helped prepare recipes with vegetables (Ugalde M et al. JMIR Serius Games. 2017;5:e20)